Merci aux 100 participants, voire plus, qui ont fait de l’évènement GIARE-RECRAE un tel succès!

Affairée et animée, cette activité de réseautage du 4 décembre 2013 organisée par le ministère de l’Éducation a rassemblé les leaders de l’initiative de Gestion de l’information pour la réussite des élèves (GIARE) et de celle du Réseau d’échange des connaissances pour la recherche appliquée en éducation (RECRAE), ainsi que des membres du personnel du Ministère. La pièce était remplie d’affiches des présentations de recherche et l’évènement a démarré par l’allocution inaugurale prononcée par Janine Griffore, sous-ministre adjointe Division de l’éducation en langue française, de l’éducation autochtone et de la recherche, par Taddesse Haile, directeur, Direction de la statistique et de l’analyse de l’éducation et par Doris McWhorter, directrice, Direction de la Stratégie de recherche et d’évaluation en éducation du ministère de l’Éducation, suivis de Dre Carol Campbell et de Dre Katina Pollock du RECRAE.

L’évènement principal a véritablement débuté alors que les leaders du GIARE et du RECRAE ont intéressé les membres de l’assemblée par le contenu de leurs affiches de présentations de recherche et ont engagé un dialogue sur la mobilisation des connaissances (MdC). Les discussions évoquaient les activités de MdC ayant lieu au sein des réseaux professionnels de GIARE et des projets du RECRAE, le renforcement des capacités en MdC, les stratégies qui mènent la recherche à la pratique, la création de partenariats en MdC, les évènements en MdC et bien plus encore.

Les idées et les suggestions de disséminer la MdC en Ontario ont également commencé à fuser de toutes parts. Certains participants se posaient la question à savoir si une carte de réseau social du GIARE et du RECRAE et d’autres initiatives en MdC en Ontario serait utile pour permettre d’avoir une meilleure idée où il serait intéressant de créer de nouveaux partenariats. D’autres personnes ont suggéré que le RECRAE a le potentiel de jouer à l’avenir le rôle de transmission du savoir, faisant la connexion entre ceux qui détiennent les connaissances en recherche et ceux qui peuvent s’en servir. Tandis que d’autres ont proposé des manières précises pour que les praticiens, les chercheurs et les décideurs politiques en Ontario puissent entretenir des relations plus efficaces. Quelles que fussent les suggestions, les conversations étaient réfléchies et donnaient à réfléchir! Nous nous réjouissons des possibilités qui nous seront données à l’avenir d’exposer les participants au RECRAE à d’autres initiatives en MdC en Ontario.

Pour en savoir plus sur l’initiative GIARE, visitez le site Web.

-- Shasta Carr-Harris, gestionnaire de programme, Recherche et mobilisation des connaissances, RECRAE